Dipôle 80 mètres raccourci Installation de F6HCC Jean
[./page_16pag.html]
Il y a quelques années j'essayais de participer tant bien que mal au célèbre QSO breton animé à l'époque par notre regretté Jean-Pierre F8LV de Plougonvelin. Je dis "tant bien que mal" parce que j'habite en ville et qu'il ne m'est pas possible de déployer un doublet 80 mètres. Rappelons la formule de calcul du doublet demi-onde : (longueur d'onde / 2) x 0,95 soit pour une longueur d'onde de 80 mètres cela donne environ 38 mètres d'envergure. Le jardin ne fait que 20 mètres de large sur 6 de profondeur ce qui est déjà pas si mal mais insuffisant. Dans un premier temps j'avais essayé un "long fil", appellation d'ailleurs erronée puisque pour être qualifié de "long" le fil doit mesurer au moins la demi onde soit 40 mètres. Le fil partait vers une extrémité du jardin puis remontait vers la cheminée de la maison. Ce dont je me souviens c'est que le filament d'une lampe du palier prenait une couleur orangée au rythme de la télégraphie, créant un effet lugubre et même la panique un soir dans le QRA... une partie de la puissance partait donc dans l'installation électrique et peut être même chez les voisins. D'après ce que j'entends régulièrement sur l'air, les OM dans cette situation sont assez nombreux... et leurs correspondants doivent tendre l'oreille. Par la suite je décidai de prolonger un doublet 7 MHz. Une fiche banane à chaque extrémité permettait de raccorder la longueur manquante qui se trouvait repliée de chaque côté de la maison. Une sorte de W ou de M horizontal en quelque sorte. Le ROS-mètre me donnait une indication de 1/1, et tout semblait parfait, sauf que l'amplificateur du TS120 passait régulièrement en sécurité, le fusible de l'alimentation grillait et les reports des correspondants, lorsqu'ils m'entendaient, n'étaient pas vraiment encourageants. Le ROS-mètre me donnait donc une indication erronée comme c'est souvent le cas quand on "patouille". Je me suis donc mis à la recherche d'un schéma de doublet raccourci. Les différents ouvrages dont je disposais ne présentaient que des antennes un peu compliquées et qui sortaient du gabarit fixé. C'est après un bon moment sur Internet que je suis tombé sur une description toute simple par F5OCU. Suite au montage de ce dipôle, les reports ont fait un bond de 3 points, les différents défauts ont disparu vérifiant ainsi l'adage célèbre "tant vaut l'antenne, tant vaut la station". Je n'ai pu m'empêcher de lui proposer de publier sa réalisation.
Pour le réglage une autre solution consiste à replier l'extrémité du fil et à l'enrouler sur le brin. L'effet capacitif avec le brin annule une partie de la longueur repliée. L'avantage est de pouvoir revenir en arrière sans ajouter de fil si l'accord est trop haut en fréquence. Dans tous les cas l'extrémité du dipôle doit être éloignée autant que possible des murs, masses métalliques, etc. En effet c'est à l'extrémité des brins d'une antenne que l'on observe la tension maximale. Des pertes à ce niveau réduiraient son efficacité. On peut accrocher le dipôle à des tubes du genre des mâts emboîtables d'antennes de TV. Laisser environ 50 cm entre le mât et le brin. Je l'ai placé à 4 mètres de hauteur en V inversé ouvert à environ 120 degrés. Voici un autre genre de fixation centrale montée sur un tube de PVC. Les connexions sont enrobées de mastic silicone. Cette fixation arrive directement au niveau du local radio au premier étage de la maison. S'il vous manque quelques dizaines de centimètres voire un mètre d'espace libre il est possible de raccourcir encore le dipôle en ajoutant des spires aux bobines. En contrepartie le dipôle perdra un peu d'efficacité et deviendra de plus en plus sélectif. Voici quelques valeurs de ROS relevées pour un centrage vers 3,680 MHz:
Fréquence ROS 3,600 MHz 1,8 3,625 MHz 1,5 3,650 MHz 1,3 3,680 MHz 1,1 3,700 MHz 1,2 3,720 MHz 1,5
Au dessus de 3,720 MHz le TS120V qui a servi pour les essais commençait à consommer un peu plus que la normale. On peut considérer que le dipôle est utilisable sur une largeur de bande d'environ +/- 40 KHz. Les QSO associatifs sont nombreux sur la bande des 3,5 MHz. Il serait difficile de les citer sans en oublier. L'un, très célèbre est le QSO du RCN-EG vers 3,676 MHz le samedi matin à 8h30. Tous les jours à 9h00 on trouve le QSO breton sur 3,678 MHz, le QSO des collectionneurs de matériels anciens vers 3,650 MHz, etc. sans compter les divers autres QSO régionaux tout à fait sympathiques. Bonne réalisation et à bientôt sur 80 mètres.
[./indexpag.html]
[./page_5pag.html]
[Web Creator] [LMSOFT]